A pieds ou en vélo :

Essaouira est une petite ville où tous les déplacements se font facilement à pieds.
La Médina est uniquement piétonne, et on longe la plage sur une magnifique promenade de 2 kms, où se regroupent les terrasses et restaurants.
La ville n’a pas de dénivelé, on peut donc aussi facilement circuler en vélo en dehors de la médina.
De nombreux commerçants proposent la location de vélo en ville.

Taxis :

Les transports dans la ville d’Essaouira sont assez diversifiés. Les taxis sont très présents dans la ville. Il y en a deux types : les petits taxis qui sont de couleur bleue et, les grands taxis. Ces taxis ne desservent pas l’intérieur de la médina, ses ruelles sont trop étroites.

  • Les petits taxis bleus d’Essaouira

Les petits taxis bleus d’Essaouira ont seulement 3 places passagers. Si vous êtes 4 personnes, aucune négociation possible, il vous faudra prendre 2 taxis. Ce sont des taxis collectifs, c’est-à-dire que le chauffeur peut s’arrêter pour déposer ou prendre d’autres passagers. Le chauffeur conduit en priorité le premier passager étant monté dans son taxi. Si vous montez et que d’autres personnes sont déjà installées, il faudra patienter.

Ils vous emmènent partout dans la ville : de la baie à la zone industrielle. On compte 4 stations de petits taxis à chaque portes de la médina, mais vous pouvez, toutefois, interpeller un taxi n’importe où dans la ville.

En dehors des stations, haler un petit taxi bleu. S’il vous fait un signe de la main, c’est qu’il est complet ou a fini son service, s’il vous fait un chiffre avec la main, ça correspond au nombre de place qu’il lui reste. Chaque course vous coûtera 7 dirhams le jour et 8 dirhams la nuit, peu importe le nombre de personne dans le taxi (maximum de 3 personnes, enfants compris).

  • Les grands taxis

Les grands taxis desservent les extérieurs de la ville. Ils disposent de 4 à 6 places passagers.
A Essaouira, la station des grands taxis se trouve à la porte Bab Doukhala, derrière la Médina.
On va voir les chauffeurs pour trouver un départ pour la ville de son choix, et on attend que le taxi soit plein pour qu’il démarre. Il peut s’arrêter déposer et prendre de nouveaux passagers tout au long du trajet.
Comptez 150 dirhams pour l’aéroport et 100 dirhams pour Sidi Kaouki, le tarid étant à négocier avec le chauffeur.

La ville dispose également de bus urbains qui permettent de desservir les communes alentours.